ASTROLOGIE HOROSCOPIQUE  ASTROLOGIE HOROSCOPIQUE * * ASTROLOGIE HOROSCOPIQUE  ASTROLOGIE HOROSCOPIQUE
 l'essentiel de l'ASTROLOGIE
  
ASTROLOGIE    attentes    agir     consulter Essentiel de l'Astrologie et de l'Horoscopie - Le site non-mercantile
accueil     contact     astrologue     exercer
ASTROLOGIE - CONSULTATION EXERCER l'ASTROLOGIE
 

le dico ... lexique de l'astrologie et de l'horoscopie ...

L'astrologie a nommé chacun de ses outils.

L'astrologue assiste au manège des planètes sur l'écran du zodiaque.

L'astrologie, l'horoscopie, l'astronomie utilisent bien des termes communs.

Voici le lexique astrologique et horoscopique. Il se veut concis. Par exemple nous avons regroupé tous les types de mois lunaires sous une même rubrique.


A ... C    D ... I    J ... M    N ... R    S ... Z


lexique astrologique anglais     lexique astrologique espagnol     lexique astrologique français

Astrologie Vivante .asso
histoire de l'astrologie
histoire et actualité
éphéméride
le lexique

astrologie pratique
horoscopie
coaching
psychogénéalogie
 

 

A ... C    section suivante

Affliction. Terme vieilli. Planète qui reçoit des aspects astrologiques dissonants.

Air. L'un des quatre éléments symboliques de l'astrologie, il est en rapport avec tout ce qui est mouvement, relation, échange, communication. Dans le zodiaque, les trois signes d'air sont les gémeaux, la balance, le porteur d'eau le verseau.

Anérète. Terme vieilli. Les anciens astrologues désignaient l'astre le plus affligé du thème astral de leur client. Son contraire est l'hyleg.

Angles. Les quatre points cardinaux du thème astrologique ou carte du ciel. milieu du ciel (synonymes culmination, passage au méridien supérieur, passage au zénith) et fond du ciel (passage au nadir) se situent sur la ligne du méridien céleste. ascendant (levé) et descendant (couché) se situent à l'intersection de l'horizon du lieu considéré et de l'écliptique. Les angles peuvent se réduire à deux le cas échéant à haute latitude.

Angulaire. Planète astrologique conjointe à l'un des quatre angles du thème astral. Dans la carte du ciel radicale une planète angulaire est presque toujours une dominante. Les transits des angulaires, ou les transits de planètes aux angles de l'horoscope, correspondent presque toujours à un moment important du cycle de l'astre, rapporté à l'horoscope (ou carte du ciel radicale) considéré.

Aspect. Dans son parcours zodiacal, chaque planète est séparée d'une autre par un angle en longitude. Quand ces angles prennent des valeurs pré-déterminées, on dit que les planètes en question sont en aspect mutuel ou aspectées. Le paradigme de l'aspect est la conjonction.

Les aspects communément utilisés sont conjonction et opposition, quadrature, sextile et trigone.

Les trois premiers correspondent à l'essence même des cycles bi-planétaires, les quatre temps sur une même croix zodiacale. Trigone et sextile correspondent aux affinités par élément.

Axe. Une des notions les plus importantes de l'astrologie qui possède aussi une évidente traduction dans l'horoscope. Aucun signe astrologique ne s'analyse en dehors du dialogue avec son signe opposé. Exemples l'axe bélier-balance, taureau-scorpion, etc. Les axes deux à deux constituent les croix astrologiques.

Signes cardinaux. Le zodiaque astrologique comporte quatre signes cardinaux, bélier, cancer, balance, capricorne.

Carte du ciel. Représentation du système solaire à l'instant précis d'une naissance ou d'un événement. On dit aussi ciel natal ou de nativité thème natal ou encore radix.

Constellation. Ne sont pas utilisées en astrologie ni en horoscopie. Découpage géométrique du ciel se superposant à un découpage figuratif des regroupements d'étoiles. Exemple, la grande ourse, le lion, le grand chien, la carène.

Culmination. Une planète atteint sa culmination lorsqu'au cours de la journée elle passe au Milieu du Ciel. C'est son point le plus élevé par rapport à l'horizon. Son point le plus bas est appelé culmination inférieure ( Fond du Ciel).


D ... I    section suivante   section précédente   haut de page

Décan. Chaque signe zodiacal mesure 30° et peut étre à son tour divisé en trois zones de 10°. Ils ne sont pas utilisés en astrologie. Mais les "horoscopes des magazines" en sont friands. Le mot a plu, ils se sont jeté dessus.

Déclinaison. Angle formé entre un astre et le plan de l'équateur céleste.

Descendant. Point opposé à l'Ascendant marquant le coucher de l'écliptique.

Domicile. Le domicile de la planète astrologique est le signe du zodiaque dans lequel les domaines dévolus à la planète se trouvent renforcés. On y constate un maximum de correspondances. Ne pas confondre avec "facile à vivre". Exemple, un soleil en lion ou en bélier masculinise, y compris chez une femme.

On dit qu’un symbole planétaire gouverne ou est maître du signe astrologique dans lequel elle se trouve en domicile. Le domicile secondaire est dénommé exaltation. Les antonymes sont exil et chute.

En astrologie, le soleil gouverne le lion, la lune le cancer, mercure les gémeaux et la vierge, vénus le taureau et la balance, mars gouverne le bélier, jupiter le sagittaire, saturne le capricorne, uranus le verseau, neptune les poissons, pluton le scorpion.

Domification. Jusqu'à l'abandon des maisons astrologiques en 1991 (voir Requiem pour les maisons astrologiques), opération mathématique permettant de déterminer les douze maisons ou secteurs d'un thème horoscopique. Il existait des dizaines de systèmes de domifications.

Dominantes. Épithète surtout appliqué aux symboles planétaires. Les dominantes d'un thème astral sont constituées des signes, éléments, planètes structuralement prépondérants.

Doriphorie. Amas planétaire réunissant au moins cinq planètes dans le même signe. Exemple, dans le verseau en 1962 ou dans le capricorne en 1989. En horoscopie, toujours problématique et très sensible à l'orientation de la carte du ciel.

Eau. L'un des quatre éléments symboliques de l'astrologie, il est en rapport symbolique avec la sensibilité, la perception, l'intériorisation. Dans le zodiaque, les trois signes d'eau sont le crabe le cancer, le scorpion et les poissons.

Éléments. L'une des caractéristiques symboliques des signes du zodiaque. Elle est structurelle et cyclique. Les élément se répètent donc en rythme dans l'ordre des signes zodiacaux, feu puis terre, puis air, puis eau.

Éphémérides. Table des positions des planètes dans le zodiaque. Avec la généralisation des ordinateurs, ces tables sont moins souvent imprimées, l'éphéméride est calculée à la demande.

Équateur. Cercle qui divise la terre en hémisphère nord et hémisphère sud. Sa continuation vers l'espace extra-terrestre s'appelle l'équateur céleste. Le cercle de l'équateur et celui de l'écliptique ne sont pas confondus. Ils forment un angle dénommé l'obliquité de l'écliptique.

Feu. L'un des quatre éléments symboliques de l'astrologie, le feu est en rapport avec l’énergie vitale, l'extériosisation et l'hystérie. Dans le feu de l’action... Dans le zodiaque, les trois signes de feu sont le bélier, le lion et l'archer le sagittaire.

Signes fixes. Le zodiaque astrologique comporte quatre signes fixes, le taureau, le lion, le scorpion, le verseau

Horoscope. Du grec "on regarde l'heure" C'est la carte du ciel dressée pour un lieu et une heure bien précise, à savoir les données géographiques et horaires de la naissance ou de l'événement pris en considération. Par opposition, en astrologie mondiale, la carte du jour est dressée vue depuis le centre du géoïde terrestre, et sans orientation locale.

Ingrès. Entrée d'une planète astrologique dans un signe du zodiaque.


J ... M    section suivante   section précédente   haut de page

Jour et jour sidéral. Le jour est l'intervalle entre deux passages du soleil au méridien d'un lieu, sa durée est de 24 heures. Le jour sidéral est l'intervalle de temps séparant deux passages du point vernal au méridien d'un lieu, sa durée est de 23 heures et 56 minutes.

Latitude. La latitude est l'angle entre un point donné et l'équateur. La latitude terrestre se réfère aux lieux géographiques. La latitude céleste se rapporte aux astres. L'astronomie et l'astrologie utilisent évidemment les mêmes définitions.

Longitude La longitude terrestre est l'angle qui sépare le méridien d'un lieu donné d'un méridien choisi comme origine, celui de Greenwich. La longitude céleste est l'angle qui sépare le méridien d'un astre donné d'un méridien choisi comme origine, le méridien vernal, encore nommé zéro degré du bélier. L'astronomie et l'astrologie utilisent évidemment les mêmes définitions.

Luminaires. On désigne ainsi le soleil et la lune.

Lune noire. La lune noire, aussi appelée Lilith correspond au deuxième foyer de l’orbite lunaire, l’autre foyer étant la Terre. En horoscopie l'influence est souvent du second ordre par rapport aux éléments principaux.

Comme pour les luminaires et les planètes sexuelles, l'interprétation variera considérablement selon qu’il s’agit d’un horoscope féminin ou masculin.

Dans certains thèmes, notamment féminins, la lune noire devient un déterminatif de premier ordre. Comme pluton, son poids transgénérationnel est alors marqué.

Lunaison. Période comprise entre deux nouvelles lunes successives, c'est-à-dire deux conjonctions du soleil et de la lune. Voir mois lunaire.

Maison. Voir domification. Jusqu'en 1991, on utilisait de très nombreux systèmes de maisons. Il a été démontré que tous ces systèmes étaient caduques. Aucun système de remplacement n'était nécessaire. La précision des analyses astrologiques et horoscopiques s'en est trouvée accrue.

Maître Maîtresse. Désigne un symbole planétaire qui a un rapport de maîtrise sur un signe du zodiaque. Par exemple, on dit de la lune qu’elle est maîtresse du signe astrologique du cancer. Si l’ascendant radical se situe en cancer dans l'horoscope la lune est dite maîtresse de l’ascendant.

Méridien, Milieu du Ciel. Voir angles.

Signe mutables. Les signes mutables du zodiaque astrologique sont les gémeaux, le vierge, le sagittaire, les poissons.


N ... R    section suivante   section précédente   haut de page

Nœuds. Point d'intersection entre l'écliptique (la piste cyclable du Soleil) et l'orbite d'une planète. En horoscopie on considère surtout les nœuds de la Lune, qui forment un axe, le Nœud Nord ou Nœud Ascendant et le Nœud Sud ou Nœud Descendant. L'axe draconitique, anciennement caput draconis et cauda draconis.

Planète. Corps céleste qui tourne autour d'une étoile, notamment l'étoile soleil. Planète astrologique, l'ensemble des déterminatifs et du symbolisme attachés à une planète dont le cycle de la planète astronomique est l'indicateur.

En astrologie l'étoile soleil est dénommé planète par commodité, car son symbolisme ne comporte pas plus ou moins de déterminatifs que les autres, et il a un cycle comme les autres astres utilisés.

Précession des équinoxes. Lent mouvement des pôles. L'axe des pôles, ou axe de rotation terrestre, décrit un cône en 25 920 ans. Le point vernal, ou zéro degré du bélier, se déplace donc lentement dans un repère sidéral dit fixe (lequel repère depuis Einstein n'est pas aussi fixe qu'il en a l'air).

Les éphémérides des astronomes et des astrologues sont les mêmes. Elles sont vernales. De ce fait l'astronomie stellaire effectue des calculs supplémentaire pour prendre en compte cette précession des équinoxes. De même, des astrologies fortement sidérales comme l'astrologie chinoise, déplacent lentement les étoiles fixes dans les signes.

Par contre l'astrologie occidentale n'a pas besoin de calculs supplémentaires car c'est une astrologie vernale et zodiacale.

Radical Radix. Qui est relatif à la carte horoscopique de naissance ou de l'événement. Ses contraires sont en transit, progressé, dans la révolution solaire. Exemple, son mars radical était en sagittaire, aujourd'hui il transite en cancer.

Réception mutuelle. Se dit de deux planètes astrologiques quand chacune d'elles se trouve dans le domicile de l'autre. Exemple, soleil dans le signe zodiacal du cancer et lune maîtresse du cancer dans le signe astral du lion.

Réception simple. Il y a réception quand une planète est en aspect astrologique avec le maître du signe zodiacal où elle se trouve. Exemple, vénus en cancer sextile à la lune en vierge.

RET. Outils de calcul créé par l’astrologie dite conditionnaliste. C'est une représentation simplifiée de certains caractères des symboles planétaires. Les planètes astrologiques sont divisées en trois groupes, Représentation, Existence, Transcendance. La Lune correspond au RET dans son ensemble. Ce modèle simplifié confère une grande prépondérance aux angulaires. Pour plus de détails, veuillez vous reporter à la page "Histoire de l'astrologie" du présent site.

Rétrogradation. Au cours de son cycle zodiacal une planète inverse son sens de parcours du zodiaque. Le mouvement normal étant inverse de celui des aiguilles d'une montre. Ce mouvement rétrograde apparent provient de la combinaison entre celui de la terre et celui de la planète. Il peut durer plusieurs jours à plusieurs mois. Il donne lieu à certaines interprétations (voir les pages correspondantes).


S ... Z   section précédente   haut de page

Sphère céleste. Représentation prolongée à l'infini de la sphère terrestre.

Terre. L'un des quatre éléments symboliques de l'astrologie, la terre est en rapport avec la stabilité, l'œuvre construite, le pragmatisme, l'immobilisme. Dans le zodiaque, les trois signes de terre sont le taureau, la vierge, le capricorne.

Transit. On appelle ainsi le passage d'une planète sur un point déterminé de la carte du ciel astrologique. En astrologie et en horoscopie l'expérience a toujours montré que les transits sont l'essence même de la dynamique du thème astral durant notre vie. Ils sont les indicateurs de notre chemin de vie. Le transit est effectif et astronomique. Contrairement aux progressions qui sont une opération imaginaire.

Point vernal. Point du ciel où l'équateur céleste coupe le plan de l'écliptique dans le sens ascendant des déclinaisons solaire. Le point vernal, appelé aussi point gamma, marque le début du printemps et correspond par définition à zéro degré du signe du Bélier.

Vitesse. Les planètes sont divisées en rapides et lentes selon la durée de leur révolution autour du Soleil. Planètes rapides : la lune, cycle de 28 jours, mercure, 88 jours, vénus, 225 jours, mars 310 jours. Sont considérées comme lentes : jupiter 12 ans, saturne 29 ans et demi, uranus 84 ans, neptune 165 ans, Pluton 248 ans.

Cette division arbitraire est à la fois commode pour considérer les cycles de notre vie, mais peu déterminante dès qu'il s'agit de déterminer les dominantes de chaque horoscope particulier. C'est toujours la structure qui prime. Nous ne dirons jamais assez que le modèle astrologique est systémique.

Zodiaque. Le soleil parcourt l'écliptique. Les planètes une ceinture assez étroite de part et d'autre de l'écliptique. C'est la bande zodiacale. En astrologie l'écliptique est divisée en douze parts égales en longitude, réprésentant les 12 signes du zodiaque.

Du point de vue historique, les noms donnés aux divisions du zodiaque ont dû l'être entre 1000 avant JC et quelques centaines d'années avant JC. En effet, les constellations correspondantes se trouvaient en face des signes du même nom à ce moment-là. Cette datation dépend toutefois de l'identité des constellations réellement désignées au moment de leur baptême, ainsi que de leur ampleur à ce moment-là.

astrologue coaching astro-psychogénéalogie   





  Audit astrologie conseil     Mentions légales CGU - © 2005-2012 astrologie - astrologie .com   Vie du site ASTROLOGIE